Avis aux nostalgiques du fameux Nokia 3310, source inépuisable de mèmes internet en rapport avec sa solidité à toute épreuve ou sa batterie inépuisable… Le téléphone portable parfait en somme ! Maintenant que Microsoft est devenu un acteur à part entière parmi les constructeurs de téléphonie mobile, la marque Lumia est le centre de toutes les attentions mais n’est pas là pour ravir toutes les bourses ni tous les utilisateurs, à la recherche d’un téléphone qui soit avant tout… un téléphone. C’est pour ces insatisfaits que Microsoft a développé le Nokia 215.

Nokia 215 InfographieSi vous n’avez pas pu trouver votre bonheur sur ce comparatif des meilleurs smartphones en 2014, peut-être était-ce parce que vous recherchiez un modèle de téléphone plus simple, sans gadget superflu ou tout simplement qui ne vous demande pas de vendre votre maison pour en faire l’acquisition… Il semblerait que vous ayez été entendu : le Nokia 215 a été développé spécialement pour offrir le service minimum de ce qu’on attend d’un téléphone portable : une autonomie en appel d’environ 20 heures et jusqu’à 30 jours en veille, un écran de 2,4 pouces (320 x 240), un appareil photo de 0,3 mégapixels et un lecteur de carte microSD.

Le but n’est pas d’avoir un véritable ordinateur portable dans sa poche et Microsoft l’a bien compris. Il ne s’agit ici non pas d’un smartphone mais d’un téléphone relié à Internet, dans le sens où vous n’aurez accès qu’à de la 2G, ce qui devrait être suffisant pour profiter des quelques applications déjà installées sur le Nokia 215 : Facebook, Messenger et Opera Mini pour ne citer que celles-ci. Deux versions seront disponibles à sa sortie : le Nokia 215 et le Nokia 215 dual-sim (possibilité de mettre deux cartes SIM dans le téléphone) et en trois couleurs : noir, blanc ou vert.

Le Nokia 215 est à l’origine un téléphone d’entrée de gamme destiné aux pays émergeants, ce qui explique son prix extrêmement bas : 25€, il devrait cependant disponible en Europe, Moyen-Orient, Asie et en Afrique au cours du premier trimestre 2015. Reste maintenant à voir si le téléphone tiendra ses promesses et si sa solidité égalera celle de son grand frère.