Alors que j’étais avec un client pour procéder au support technique de son ordinateur, la question qui fâche a été abordée : “Qu’est ce que tu fais lorsque tu dois aller sur Internet ?” – “Ben je clique sur le ‘e’ d’Internet…” Enfer et damnation ! Mieux vaut tout de suite mettre le feu à cette machine souillée par le mal absolu ! Internet Explorer, l’ennemi suprême du développeur web ! J’en fais trop ? Peut-être. Toujours est-il que lorsqu’on m’a demandé pourquoi c’était si mal d’utiliser Internet Explorer, je me suis dit qu’il était peut-être temps pour moi de vérifier si les affirmations selon lesquelles IE est une véritable passoire à virus (entre autres) étaient toujours d’actualité.

Car oui, il y a encore quelques années, les différentes versions d’Internet Explorer ont apporté leur lot de souffrance aux malheureux développeurs web qui ont eu la malchance de devoir travailler à rendre les sites de leurs clients fonctionnels sur le navigateur le plus utilisé à l’époque. C’était loin d’être une partie de plaisir, mais les choses ont changé depuis l’arrivée de sérieux concurrents qui ont depuis dépassé le navigateur installé par défaut sur les ordinateurs utilisant Windows. Mais à quel point les choses ont-elles évolué ?

Un (magnifique) graphique d’abord, pour se faire une idée :

 

Navigateurs en France en 2014Bonne nouvelle pour commencer : Les navigateurs les plus récents (en terme de mise à jour) sont sur le podium, ce n’était pourtant pas gagné d’avance il y a encore quelques années !

Mais voila où le bât blesse, Internet Explorer 8 en 4ème position des navigateurs les plus utilisés. Outch. D’accord, ça ne concerne que 4% des utilisateurs français de la toile, mais intéressons-nous à la suite : IE 10, IE 9, d’anciennes versions de Chrome, Firefox et Safari (sauf la version 7 qui est la dernière sortie)… De petits chiffres cumulés qui finissent tout de même par faire peur (plus de 17% d’utilisateurs qui utilisent des navigateurs à la ramasse, sans compter “Autres” qui concerne des navigateurs moins connus et des versions plus anciennes encore de ceux précédemment cités).

 

Maintenant que la lumière est faite sur la répartition des navigateurs sur le marché Français, retournons à la question qui nous préoccupe : les performances de chacun à l’heure actuelle, début mars 2014. Je pars du principe que nous utiliserons les versions à jour des navigateurs les plus utilisés, sinon vous risquez de sombrer dans une dépression irreversible.

 
NavigateurAcid3SunspiderHTML5 VectorHTML5 BitmapV8HTML5 Compliance
Google Chrome 33100321,8 ms51,65 fps56,26 fps9436505 / 555
Firefox 27100314,1 ms20,27 fps11,28 fps7366429 / 555
Internet Explorer 11100221,5 ms14,69 fps62,31 fps6564369 / 555
Safari 7100291,1 ms46,39 fps55,86 fps6932397 / 555
 

J’avoue, ça peut faire peur au premier abord, mais on trouve pas mal d’informations dans ce petit tableau ! La première chose à voir, c’est qu’Internet Explorer réussit par deux fois à remporter la première place, sur le test Sunspider tout d’abord, qui montre une rapidité de lecture et d’execution du JavaScript (100 ms de moins que Google Chrome, soit environ 31,2% plus rapide) ainsi que dans l’affichage des jeux bitmap (les jeux du genre Tower Defense par exemple).

MAIS ! Malgré ces chiffres encourageants, Internet Explorer se ramasse lamentablement en ce qui concerne l’utilisation des vecteurs, le support du moteur JavaScript V8 ainsi que sur le support du HTML5, où Google Chrome se révèle être le plus efficace. De leur côté, Safari et Firefox restent moyens, Firefox supportant relativement bien le HTML5 et traitant le JavaScript rapidement tandis que Safari se distingue davantage sur le traitement des vecteurs et du bitmap.

Côté sécurité, Chrome semble être là aussi le plus performant d’après www.browserscope.org, recevant la note de 15/17, alors que Safari et Internet Explorer reçoivent 14/17 et Firefox 13/17.

En bref, Google Chrome reste le plus efficace à l’heure actuelle, mais les choses évoluent vite et il est impératif de bien penser à mettre son navigateur à jour, l’avantage avec Google Chrome, c’est que ses mises-à-jour sont automatiques, une fois installé, plus de souci à se faire, si ce n’est d’explorer les extensions qui pourraient rendre votre navigation plus agréable encore, mais c’est là un autre sujet !